Election Française, et la législation du cannabis dans tout ça ?

Comme à chaque nouvelle élection, le débat est lancé sur la législation du cannabis et il est le fer de lance de certains. En effet, le candidat qui proposera une dépénalisation ou une législation sur le cannabis a de rendre chance de se voir attribuer un électorat important du côté des jeunes de 18 à 25 ans. Mais pas seulement, les plus âgés aussi s’intéresse à la question.

Le 8 janvier 2017, ce n’est pas moins de 150 personnages publics de la ville de Marseille qui ont réclamé une législation du cannabis encadrée afin de sortir Marseille de son enfer face aux drogues telles que le cannabis.

législation du cannabis

Durant les débats et la présentation des programmes des différents représentants de partie, certains se sont dire pour une dépénalisation, d’autre absolument contre. Voyons qui a dit quoi et ce que nous pouvons attendre d’un futur président, actuellement candidat.

Législation du cannabis, ils en disent quoi ?

Ils sont pour !

Benoit Hamon se dit favorable à une légalisation du cannabis et se dit prêt à ouvrir le débat. Un débat justement, c’est ce que propose également Vincent Peillon qui lui n’est pas forcement pour la législation…

Jean-Luc Benhamias, Sylvia Pinel, François De Rugy sont pour la législation et la dépénalisation du cannabis. Madame De Rugy soulignait qu’il était préférable d’avoir un contrôle sur le cannabis vendu au lieu de laisser circuler dans les banlieues des cannabis souvent coupé avec des produits dangereux, voire pire le cannabis de synthèse. Mr Benhamias propose de tester la légalisation sur une période de 5 ans afin d’en voir les effets et de pouvoir établir un bilan, positif ou négatif. Ceci reste de loin la meilleure solution.

Retrouvez ici notre article sur la pétition pour légalisation du cannabis

Ils sont contre !

En ce qui concerne Manuel Valls, ministre de l’intérieur, la réponse est non se justifiant en disant que cela aurai un effet néfaste sur la santé publique… C’est également le cas pour Arnaud Montebourg.

Quoi qu’il en soit, le débat une fois de plus est ouvert et de plus en plus de citoyen regarde attentivement son évolution. Il n’y a pas que les consommateurs à qui une légalisation serait bénéfique. Plusieurs parents estime que dépénaliser le cannabis ferais sortir les dealers des quartiers, rien n’est moins sûr mais nous ne le saurons, qu’une fois que nous essaierons.

Une chose est sûre, allez voter si vous voulez être entendu.

Comme à chaque nouvelle élection, le débat est lancé sur la législation du cannabis et il est le fer de lance de certains. En effet, le candidat qui proposera une dépénalisation ou une législation sur le cannabis a de rendre chance de se voir attribuer un électorat important du côté des jeunes de 18 à 25 ans. Mais pas seulement, les plus âgés aussi s’intéresse à la question. Le 8 janvier 2017, ce n’est pas moins de 150 personnages publics de la ville de Marseille qui ont réclamé une législation du cannabis encadrée afin de sortir Marseille de son enfer face…

Passage en revue

Note de l'utilisateur 4.83 ( 2 votes)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Captcha Captcha Reload