cannabis, 114 fois moins mortel que l’alcool

C’est ce que révèle une étude comparative des substances licites et illicites publiée dans les Scientific Reports. Autant dire que le cannabis ne tue pas. L’alcool et le tabac, quant à eux, présentent un risque élevé de mortalité. C’est donc un magnifique plaidoyer pour les défenseurs de la légalisation du cannabis.

Une etude sur le cannabis et l'alcool

Cette recherche a été effectuée par le Dirk W. Lachenmeiera du Center for addiction and mental health (Centre des addictions et des maladies mentales) à Toronto (Canada) et par Jürgen Rehm de l’université de Dresde en Allemagne.
Les deux chercheurs ont conjointement travaillé sur le risque de décès lié à 7 substances légales et illégales :

  • Extasy, cannabis, benzodiazépines, opiacés, cocaïne, cigarette et alcool.

Pour évaluer les risques mortels, les deux chercheurs ont établi cette étude à l’aide d’un système de calcul appelé « la marge d’exposition ». Il s’agit du ratio « Seuil toxicologique/Consommation moyenne humaine ». Ainsi, le cannabis s’inscrit dans la catégorie « risque faible » alors que toutes les autres substances entrent dans la catégorie « à risque » ou « risque élevé ».

Substance             Dangerosité
Alcool Risque élevé
Tabac, opiacé, cocaïne, amphétamine, extasy, benzodiazépine A risque
Cannabis Risque faible

 

Les auteurs du rapport rappelle que les décès dus à l’héroïne ne sont pas à imputer directement à la drogue mais davantage aux facteurs de consommations à risques. (Echange ou réutilisation de seringues).

La marque d’exposition

marque d’exposition

Cette approche va à l’encontre des protocoles habituels d’évaluation de la dangerosité des produits. Jusqu’alors un groupe d’experts se réunissait et classaient les drogues en fonction d’indicateurs de :

  • Toxicité,
  • degré d’addiction,
  • dommages sociaux.

Ces paramètres entraînent des rapports immanquablement subjectifs, précisent les chercheurs.

« La marge d’exposition », elle, fournit une évaluation objective. Cette méthodologie devrait permettre de mener des actions plus productives sur la gestion des risques.

Source: Scientific Reports

C’est ce que révèle une étude comparative des substances licites et illicites publiée dans les Scientific Reports. Autant dire que le cannabis ne tue pas. L’alcool et le tabac, quant à eux, présentent un risque élevé de mortalité. C’est donc un magnifique plaidoyer pour les défenseurs de la légalisation du cannabis. Cette recherche a été effectuée par le Dirk W. Lachenmeiera du Center for addiction and mental health (Centre des addictions et des maladies mentales) à Toronto (Canada) et par Jürgen Rehm de l’université de Dresde en Allemagne. Les deux chercheurs ont conjointement travaillé sur le risque de décès lié…

Passage en revue

La note de l'équipe

Merci !!!

Résumé : Trouvez-vous cette étude intéressante ?

Note de l'utilisateur Soyez le premier ou la première !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Captcha Captcha Reload