Profession : critique cannabique

My name is Brown. Jake Brown.

Il fallait bien que ça arrive. Après les critiques culinaires, les critiques de vin, les critiques de cinéma, les critiques de séries, les critiques de restaurant, les critiques de boîte de nuit, les critiques… de critiques (?), voici venu les critiques de cannabis.

Nous sommes évidemment aux Etats-Unis, au Colorado plus précisément, dans l’un des 4 états du pays à avoir totalement légalisé la consommation de la marijuana – comme on dit en américain.

Le premier à avoir fait parler de lui, ou plutôt, à avoir été propulsé sur le devant de la scène par la presse locale, est Jake Brown. Ce jeune homme de 32 ans est journaliste au Denver Post. Sa particularité : donner son avis sur l’herbe qu’il consomme. Et en plus, il est rémunéré pour ce job – comme on dit en américain.

critique cannabique Jake Brown

Son crédo : exprimer à travers des mots ses émotions et ses ressentis.

« Je fais le point sur la manière dont l’herbe se consume, son goût et ses effets. »

Lorsqu’un journaliste réalise un reportage sur son confrère spécialisé, le descriptif de la scène est drôle :

« Il inhale. Il attend. Il retourne sur son ordinateur et écrit : Je suis défoncé. Pas d’effet sur le corps. »

Les réactions de son entourage

Il y a deux écoles :

  • Ceux qui sont pour,
  • et ceux qui lui demandent de la weed.

« Les gens me disent soit : Mec, t’as le meilleur job au monde, soit, pour ceux qui ne résident pas dans l’État du Colorado : Dis, tu peux m’envoyer de l’herbe ? »

Lorsque le Denver Post lui demande un article, son activité est très simple. Aller dans un dispensaire de la ville et choisir une variété. Rentrer chez lui, la fumer et donner son avis.

Profession : critique cannabique

Néanmoins, ce n’est pas encore cette activité – annexe – qui lui permet de vivre correctement. Sa rédaction ne lui rembourse pas ses dépenses de cannabis. Mais, Jake est fier de son métier. Il fait parti des tous premiers journalistes au monde à avoir embrasér cette spécialisation.

« J’aime fumer, quelqu’un devait bien le faire, alors pourquoi pas moi. C’est un sujet fun » – comme on dit américain.

Jake Brown.com

My name is Brown. Jake Brown. Il fallait bien que ça arrive. Après les critiques culinaires, les critiques de vin, les critiques de cinéma, les critiques de séries, les critiques de restaurant, les critiques de boîte de nuit, les critiques… de critiques (?), voici venu les critiques de cannabis. Nous sommes évidemment aux Etats-Unis, au Colorado plus précisément, dans l’un des 4 états du pays à avoir totalement légalisé la consommation de la marijuana - comme on dit en américain. Le premier à avoir fait parler de lui, ou plutôt, à avoir été propulsé sur le devant de la scène…

Passage en revue

Notre avis

Merci !!!

Résumé : Qu'en pensez-vous ?

Note de l'utilisateur 4.4 ( 1 votes)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Captcha Captcha Reload