Problèmes de moisissures cannabis

Lutter contre les problèmes de moisissure avec le cannabis

Cette année, dans bien des régions la météo n’œuvre pas en faveur des cultivateurs. Le soleil manque cruellement et l’humidité ambiante est en excès. Celui qui plante dans la nature choisira, afin de prévenir des moisissures, un endroit de préférence ventilé et assez loin d’une source d’eau. Avec ce temps pareil, les plants de cannabis peuvent être la proie de maladies fongiques telles que l’oïdium, le mildiou ou le botrytis qu’on appelle aussi la moisissure des têtes ou même des attaques bactériennes. Pour prévenir des moisissures à quelques jours de la récolte, vous pouvez enlever toutes les grosses feuilles afin que la plante stress et l’obligera à consacrer ses dernières forces pour fleurir mais aussi cette méthode, facilite la circulation de l’air entre les têtes donc diminue les risques de moisissures. Vous pouvez aussi stopper l’arrosage quelques jours avant la récolte afin que la plante élimine plus rapidement l’eau, cela aidera au séchage.

En revanche, si vous avez des moisissures ou des tâches sur les feuilles qui s’installent (voir photo), n’attendez pas trop pour réagir car elles entravent le développement de la plante et réduisent la quantité et surtout la qualité de votre herbe. Il est aussi préférable de ne pas appliquer de traitement sur les têtes avant la récolte. En bref, il vaut mieux prévenir que guérir.

tete cannabis moisie

(En bas la tête est moisie)

 

moisissure cannabis

(Moisissures)

 

Info : On notera que les moisissures, qui s’attaquent au chanvre en France, viennent pour la plupart des vignes. Et les Américains bossent depuis quelque temps sur des moisissures génétiquement modifiées dans le but de détruire les plantes psychotropes, dont le cannabis. Cette nouvelle arme de destruction massive met en danger la vie des plantes qui existent depuis la nuit des temps et participent à l’évolution de l’humanité.

Mais revenons à notre culture…

Voici une gamme de produits qui vous aidera selon vos besoins…

Fungone : (existe aussi en concentré)

C’est un traitement préventif contre les problèmes fongiques, bactériens et viraux. Il n’est pas toxique et n’inhibe pas les mécanismes naturels des plantes. Son utilisation est préconisée pendant les périodes à risque (de forte humidité).

L’utilisation d’un produit antifongique ne vous dispense pas d’aérer convenablement vos cultures afin d’évacuer l’humidité.

Si vos plantes sont cultivées sous des lampes, n’oubliez surtout pas de les éteindre avant d’appliquer le traitement pour que les feuilles ne brûlent pas et de vous protéger avec un masque et des lunettes.

Oïdioprot :

C’est un traitement en poudre composée de micro-organismes qui combattent l’oïdium. (Disponible ici)

Botryprot :

 C’est un phyto-fortifiant biologique, issu de mélanges de nutriments et d’extraits de micro-organismes sélectionnés pour lutter contre les pourritures de type botrytis, sclerotina (pluie ou forte humidité sur fleurs ; baisse de température ; dégâts de chenilles ;…)

Agir par contact, en empêchant le développement du champignon, ne laisse aucun résidu.

Peut être appliqué durant la floraison jusqu’à 10 jours en extérieur et 15 jours en intérieur, avant la récolte. Bien pulvériser les fleurs de manière à ce que le produit pénètre à l’intérieur de la plante.

Beltasur  Fongicide :

C’est un fongicide de contact à base de cuivre, avec une nouvelle formule plus active que le sulfate de cuivre traditionnel. Il lutte efficacement contre les bactérioses, alternia et le mildiou.

Retrouvez tous ces produits via ce lien : http://www.biotops.biz/growshop/insecticides-fongicides

N’hésitez pas à donner votre avis sur les articles. Merci

Lutter contre les problèmes de moisissure avec le cannabis Cette année, dans bien des régions la météo n’œuvre pas en faveur des cultivateurs. Le soleil manque cruellement et l’humidité ambiante est en excès. Celui qui plante dans la nature choisira, afin de prévenir des moisissures, un endroit de préférence ventilé et assez loin d’une source d’eau. Avec ce temps pareil, les plants de cannabis peuvent être la proie de maladies fongiques telles que l’oïdium, le mildiou ou le botrytis qu’on appelle aussi la moisissure des têtes ou même des attaques bactériennes. Pour prévenir des moisissures à quelques jours de la…

Passage en revue

Les étoiles du staff

Merci !!!

Résumé : Combien d'étoiles pour cet article ?

Note de l'utilisateur 4.63 ( 2 votes)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Captcha Captcha Reload