Les différentes familles du Cannabis

Inutile d’essayer d’énumérer précisément toutes les variétés d’herbes. Croisées sur des milliers d’années par l’homme ou non, il est impossible , à titre d’exemple, d’affirmer :

Ceci est de l’afghane !

C’est sans doute une variété commune dans ce pays, mais les caractéristiques pouvant varier d’une vallée à une autre, ce n’est pas l’unique variété afghane.

Pour simplifier les descriptions, on abordera le sujet par famille :

3 types de cannabis

SATIVA :

Les Sativas comme les thaïlandaises, les africaines, les colombiennes ou les jamaïcaines ; sont difficiles à cultiver sous nos latitudes. Car elles arrivent à maturité vers mi-décembre en outdoor, demandent énormément de lumière en indoor et une bonne hauteur de plafond. Pour un résultat final bien en dessous de la qualité local, quand elle est cultiver sur ses terres.

Ses principales caractéristiques :

• Forte croissance
• En début de floraison prise en taille significative des plantes, cette période est appelée le « Stretch ».
• Résistance accrue à la sécheresse et aux temps difficiles, d’où son origine de régions aux climats non tempérés.
• Têtes moins compactes, plus grande et aérées.
• Le temps de Floraison est relativement long, en extérieure ces espèces fleurissent en 3 à 4 mois pour la plupart.
• Les feuilles du Cannabis Sativa sont grandes et fines de couleur verte penchant vers le pâle.
• La structure de la plante est élancée du fait de sa forte taille.
• Le taux de T.H.C est élevé à l’inverse du niveau de C.B.D. Cela se traduit par un effet dit « High », provoquant une stimulation énergétique, cérébrale et euphorisante.
• De telles effets lui procure un usage thérapeutique depuis des temps ancestraux et encore aujourd’hui. Sa consommation est festive et journalière. Il permet d’améliorer l’humeur, de combattre la fatigue et la dépression. Il redonne l’appétit et évite les nausées et vomissements.
• Il est utilisé également depuis longtemps pour la création textile. Il est alors appelé chanvre textile du fait de sa faible teneur en T.H.C et de sa structure aux tiges nombreuses.

INDICA :

Les indicas comme les afghanes, les marocaines, les pakistanaises ou les libanaises sont reconnues en tant que seconde grande famille du cannabis par le naturaliste francais Jean Baptiste Lamark. Indica signifient indien provient de son origine des montagnes de l’indou kouch et on les retrouves aussi dans les autres pays citer en début de texte.Ce n’est qu’à partir des années 1980 avec le développement de la culture intérieure que le Cannabis indica a commencé à être cultivé du fait de sa petite taille et pour la consommation de ses fleurs.

Ses principales caractéristiques :

• Sa croissance est lente et peu vigoureuse.
• Son « stretch » est faible et rapide. Les plantes grandissent peu au début de la Floraison.
• Sa résistance face au froid est accrue.
• Sa production de résine est très importante, rappelons qu’à la base le cannabis Indica est utilisé pour la fabrication du H.
• Les têtes sont ultra compactes.
• Son feuillage se caractérise de par sa densité et sa couleur verte foncé. Les feuilles sont grandes et larges. Il apparaît comme un buisson
• La floraison est rapide et s’effectue sous une période d’environ 2 mois.
• La structure de la plante est basse, trapue apparaissant comme un buisson compacte de faible hauteur.
• Son taux de C.B.D est plus important que les plantes Sativa et le niveau de T.H.C moins élevé. Son effet est donc plus « stone » relaxant, avec un apaisement corporel et physique apaisant.
• Il est également utilisé pour ses vertus médicinales afin de soulager la douleur, les migraines. Il aide à la relaxation et à lutter contre l’anxiété, mais aussi à vaincre l’insomnie en faisant office de somnifère.

Ruderalis :

Les ruderalis est originaire de Russie centrale, où ils poussent naturellement à l’état sauvage La principale particularité des ruderalis est de fleurir automatiquement après une courte période de croissance. Les graines auto-floraisons ont été crée à partir de cette génétique.

Ses principales caractéristiques :

  • Le taux de THC est très faible (inférieur à 1%)
  • Les plantes sont petites, avec un faible rendement
  • Les saveurs ne sont pas agréables

A noter qu’avec le travail de breeding, on arrive maintenant à la quatrième génération de plante auto-floraison. Et grace à cela,on trouve des variétés vraiment correct niveau goût et pourcentage de thc et même de cbd.

Hybrides :

Après la découverte de ces trois classes, les humains ont croisés différentes espèces de ces trois familles afin d’en tirer une nouvelle catégorie aux variétés infinies plus intéressantes du fait des avantages Indica, Sativa, Ruderalis que lui offre sa génétique. Ces mélanges se sont développés grâce à la culture intérieure dans laquelle les espèces Hybrides s’adaptent parfaitement.

Habituellement, les graines de cannabis qui sont disponibles sur le marché aujourd’hui sont des hybrides. Ils font des hybrides différents, afin qu’ils puissent tirer le meilleur type de cannabis. Les différents cultivateurs de cannabis pourraient reproduire leur propre cannabis pour être en mesure de faire une souche qui leur donnerait la meilleure qualité de produits. Il ya différentes façons dont ils le font et même ceux qui sont experts le font. Mais vous devez d’abord apprendre comment faire survivre votre plante de cannabis avant d’essayer de le reproduire avec d’autres plantes de cannabis.

Pour les curieux, je vais approfondir le sujet. La première génération d’Hybride, appelée Hybrides F1 provient d’espèces 100 % Indica et 100 % Sativa.

cannabis hybride

 

L’avancée en matière de génétique a été fulgurante ces 20 dernières années. Il est aujourd’hui possible de trouver des Hybrides aux croisements plus approfondis. Ainsi une plante issue d’une variété F1 et d’une variété Sativa ou Indica sélectionnée, donnera un hybride de seconde génération appelé F2. Les F2 sont moins vigoureuses mais possèdent plus de composantes que ses parents. En revanche le phénotype est bien plus vaste et moins stable. Il est ainsi possible de continuer de la sorte afin de créer des générations supérieures de type F3. Cette méthode de reproduction génétique s’intitule le IBL (In Bred Line), c’est à dire sans apport de génétique extérieure.

Il est tout à fait possible de croiser des hybrides de 1ère génération entre eux afin d’ajouter des génétiques extérieure à celle de base. On les appelle les poly hybrides, variété principale  rencontrée actuellement sur le marché car il est plus facile de croiser des hybrides entre eux que de travailler sur des souches pures de cannabis.

Le « Selfing » est une autre méthode de croisement génétique consistant à croiser une espèce de cannabis avec elle-même. Il s’agit alors, par le biais de technique et maîtrise génétique, de traiter la plante femelle afin qu’elle produise des fleurs mâles et s’autopollinise. On appelle ses variétés S1, elles sont notamment utilisées afin de créer des graines d’une plante qui n’existe que sous forme de clones femelles.

Le Backcross aussi appelé rétro-croisement s’effectue en croisant un hybride avec l’un de ses deux parents afin d’améliorer ses caractères génétiques. Si on répète ce processus sur 4 générations,on effectue un cubbing.

 

J’espère vous avoir orientez sur ces différentes familles du cannabis.

Et vous, vous êtes plutôt Sativa, Indica ou Autoflo. ? A vos clavier…

 

 

 

Inutile d’essayer d’énumérer précisément toutes les variétés d’herbes. Croisées sur des milliers d’années par l’homme ou non, il est impossible , à titre d’exemple, d’affirmer : Ceci est de l’afghane ! C’est sans doute une variété commune dans ce pays, mais les caractéristiques pouvant varier d’une vallée à une autre, ce n’est pas l’unique variété afghane. Pour simplifier les descriptions, on abordera le sujet par famille : SATIVA : Les Sativas comme les thaïlandaises, les africaines, les colombiennes ou les jamaïcaines ; sont difficiles à cultiver sous nos latitudes. Car elles arrivent à maturité vers mi-décembre en outdoor, demandent énormément de lumière en indoor et…

Passage en revue

Notre avis

Merci !!!

Résumé : Cet article vous semble assez complet ?

Note de l'utilisateur 2.58 ( 5 votes)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Captcha Captcha Reload