Le mythe du cannabis Indica et Sativa explosé par un chercheur

Indica stone / sativa- high - Pourquoi ?

Les informations concernant le cannabis se précisent chaque jour un peu plus. La légalisation médicale ou récréative ouvre des libertés nouvelles à la recherche scientifique. Krymon DeCesare est directeur de recherche au Steep Hill Labs. Sa découverte vient remettre en question tout ce que nous croyions de la différence entre les deux espèces principales de cannabis.

Lorsqu’un fumeur souhaite un effet high, il se tourne vers une sativa. Lorsqu’il souhaite un effet stone, il consomme une variété indica.

Les différences entre les eux espèces sont faciles à observer. Les plantes sativa sont habituellement grandes avec de larges interstices entre les branches. Les feuilles sont longues et étroites et peuvent compter jusqu’à 13 pales.

Les plantes indica quant à elles sont plus trapues et touffues, les feuilles sont généralement larges et épaisses.

Le scientifique américain explique cette différence par l’environnement dans lequel les plantes se développent. Dans le journal High Times, le chef de la société spécialisée dans la recherche sur le cannabis, affirme que la marijuana est originaire d’Asie du Sud et d’Asie centrale. Dans un milieu humide, les grandes feuilles de la sativa lui permettent de respirer convenablement et de prospérer. Sous un climat chaud et sec, toutes les caractéristiques de l’indica sont propices à son développement.

Les origines géographiques du cannabis

Ainsi, les pures souches indica sont nées dans les contreforts arides de l’Himalaya comme la Pure Afghan. Cette variété de DNA Genetics est la seule à ne pas être produite aux Pays-Bas. Elle provient directement de Mazar-E-Sharif en Afghanistan.

Pure Afghan DNA Genetics Pure Landrace Mazar-E-Sharif

Les landraces  « pure sativa » proviennent des basses terres humides et des vallées fluviales de l’Asie. Exemple de la Wild Thaïland au goût si caractéristique des herbes de cette région du monde.

Wild Thailand World of Seeds Pure Landrace Koh Chang

Aujourd’hui, les Sativas cultivées en Europe ou aux Etats-Unis sont très rarement pures. Le temps de floraison élevé de ces variétés n’est pas attrayant. C’est pourquoi, les hybrides sativa avec une part d’indica sont privilégiés pour leur temps de floraison raccourcis et un effet high très agréable et très souvent euphorisant.
Très souvent, mais pas toujours. Le chercheur explique que la génétique de la plante n’est pas la seule responsable de son effet. En fonction des conditions de culture et de l’environnement, une souche pure – même stabilisée – peut présenter de nouveaux traits.

« Le terme sativa et indica ne sont pas réellement valables pour décrire les caractéristiques physiques de la souche de cannabis dans un environnement donné » affirme DeCesare. Il ajoute que le THC contenu dans les variétés indica et sativa est le même : un sentiment stimulant et euphorisant. Et de préciser que la liste des cannabinoïdes est identique dans les deux types de plantes.

Les terpènes sont responsables de l’effet high ou stone du cannabis

Alors, quel sont les composés chimiques qui changent la donne ? Il s’agit des terpènes. Ces molécules aromatiques présentes dans les fruits et dans bon nombre de plantes sont responsables des saveurs des plantes. Dans le cannabis, elles sont au nombre de 100. L’une d’entre elles se nomme le myrcène. «Nous trouvons toujours des niveaux élevés de terpénoïdes myrcène dans le cannabis indica, par rapport à la sativa. Le myrcène est l’ingrédient principal responsable de l’effet énergétique » explique le directeur de recherche. Le myrcène est probablement la variable la plus importante dans les différences psychoactives de l’indica et de la sativa. Ainsi, c’est la combinaison des cannabinoïdes et des terpènes qui font la différence. « Remarquez la sensation de détente obtenue après deux bières. Cet effet est, dans une bonne mesure, en raison de la myrcène présente dans le houblon » précise le chercheur.

A l’heure où la vente de cannabis outre-Atlantique se règlemente davantage, il convient, d’après lui, d’ajouter le taux de myrcène sur les étiquettes des emballages de marijuana. Une information qui permettra aux consommateurs d’obtenir à coup sûr l’effet escompté.

Les informations concernant le cannabis se précisent chaque jour un peu plus. La légalisation médicale ou récréative ouvre des libertés nouvelles à la recherche scientifique. Krymon DeCesare est directeur de recherche au Steep Hill Labs. Sa découverte vient remettre en question tout ce que nous croyions de la différence entre les deux espèces principales de cannabis. Lorsqu’un fumeur souhaite un effet high, il se tourne vers une sativa. Lorsqu’il souhaite un effet stone, il consomme une variété indica. Les différences entre les eux espèces sont faciles à observer. Les plantes sativa sont habituellement grandes avec de larges interstices entre les…

Passage en revue

Merci !

Résumé : Vos réactions nous intéressent !

Note de l'utilisateur Soyez le premier ou la première !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Captcha Captcha Reload