Le cannabis pour guérir les plaies et les liaisons

cannabis guérison des plaies

Pendant des siècles, le cannabis était utilisé comme traitement des blessures comme les coupures et les brûlures. Puis, la prohibition est passée par là. Mais, la légalisation grandissante du cannabis médicinal dans le monde suscite un intérêt nouveau au sein de la communauté scientifique.

Un peu d’histoire du cannabis médicinal

Des textes médicaux de différentes cultures mentionnent l’utilisation du cannabis pour des préparations pharmaceutiques. Par exemple, des papyrus remontant au temps de la grande civilisation égyptienne racontent la fabrication d’antiseptiques à base de graisse et de cannabis.

Des écrivains grecs du 1er siècle avant notre ère ont couché sur papier l’usage du cannabis pour traiter les chevaux souffrant de plaies et d’ulcères. Les saignements de nez chez les humains étaient traités avec du cannabis.

Un herboriste français de l’époque médiévale (Ruellius) raconte dans l’un de ses livres (De Natura – 1536) que le cannabis était utilisé pour traiter les plaies et les ulcères. Plus tard, le botaniste allemand Jacobus Theodorus Tabernaemontanus recommandait une application de beurre et de feuilles de cannabis sur les brûlures. Les propriétés antiseptiques du cannabis ont été retenues au 17ème et 18ème siècle pour traiter piqûres d’insectes, plaies et brûlures.

Les recherches actuelles sur le cannabis confirment les anciens textes médicaux

Les scientifiques ont mené des recherches sur le potentiel médicinal du cannabis pour réduire la douleur, des enflures aux saignements, suite à des coupures et des brûlures. Les savants constatent une meilleure réparation des tissus de la peau.

Le résultat des travaux des chercheurs fournissent aujourd’hui suffisamment de preuves sur les effets analgésiques, anti-inflammatoires et antiseptiques du chanvre. En effet, il semble que le système endocannabinoïde joue un rôle essentiel dans le processus d’auto-guérison du corps et notamment dans la résorption des cicatrices.

Explications scientifiques en clair

Science et cannabis médicinal

Deux études universitaires remontant à 2010, l’une américaine et l’autre chinoise, démontrent un lien entre les liaisons et l’anandamine, un récepteur de cannabinoïdes. Après une blessure, il se trouve que le taux d’anandamine augmente dans le sang et plus particulièrement aux abords de la blessure.

Des chercheurs de l’Université de Californie ont administré à des rats et des souris un composé synthétique connu sous le nom de URB937. Ce médicament permet de conserver plus longtemps le taux d’anandamine.

Du côté chinois, les universitaires ont constaté qu’après une blessure chez le même type de cobaye, le taux d’anandamine augmente. Ces cellules font leur apparition 6 heures après la liaison. Leurs nombres atteignent leur seuil maximum 5 jours après la blessure. Moins nombreuses par la suite, elles restent cependant présentes pendant 2 semaines. Après l’apparition de ces neurotransmetteurs du CB1, ce sont ensuite les fibroplastes qui apparaissent. Ces cellules sont primordiales dans le processus de guérison et de cicatrisation des plaies.

Ce même principe de production d’anandamine se produit après des liaisons dans les organes internes. Ces études ont été réalisées in vitro sur des tissus humains. Les cellules réceptrices au CB1 restent généralement dominantes. Mais dans d’autres parties du corps, ce sont des cellules réceptrices au CB2 qui apparaissent. Exemple : tissus parodontaux (dents) et le colon. Dans tous les cas, les fibroplastes apparaissent et permettent la cicatrisation des liaisons.

De l’huile de graines de chanvre pour la cicatrisation de plaies

Les graines de chanvre contiennent très peu de cannabinoïdes. Mais, l’huile produite avec les graines est très riche en oméga-3 et 6. Des pommades à base de cette huile s’avèrent très utiles pour la cicatrisation des coupures et blessures. Peu d’études formelles démontrent son potentiel de guérison. Mais, des essais cliniques concluent à de très bons résultats sur les muqueuses de la peau après une chirurgie des yeux, du nez et de la gorge.

huile de massage à base de graines de cannabis

Ces propriétés ont conduit la société Cannabios à commercialiser une huile de massage à base d’huile de graines de chanvre. Elle aide au soulagement des contractures musculaires ou squelettiques comme l’arthrite, l’ostéoporose ou les rhumatismes. Toutes les propriétés analgésiques et anti-inflammatoires sont présentes. Et en plus, ce produit est totalement Bio.

Pendant des siècles, le cannabis était utilisé comme traitement des blessures comme les coupures et les brûlures. Puis, la prohibition est passée par là. Mais, la légalisation grandissante du cannabis médicinal dans le monde suscite un intérêt nouveau au sein de la communauté scientifique. Un peu d’histoire du cannabis médicinal Des textes médicaux de différentes cultures mentionnent l’utilisation du cannabis pour des préparations pharmaceutiques. Par exemple, des papyrus remontant au temps de la grande civilisation égyptienne racontent la fabrication d’antiseptiques à base de graisse et de cannabis. Des écrivains grecs du 1er siècle avant notre ère ont couché sur papier…

Passage en revue

Merci !

Résumé : Avez-vous déjà constaté les effet thérapeutiques du cannabis ?

Note de l'utilisateur Soyez le premier ou la première !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Captcha Captcha Reload