Le cannabis et les troubles de l’alimentation

Le cannabis et les troubles de l'alimentation

Le cannabis ouvre l’appétit, c’est vrai. Le cannabis coupe l’appétit, c’est vrai aussi. Alors, comment trouver un traitement efficace pour les divers types d’anorexie ? Réponse : les chercheurs cherchent.

Les propriétés du cannabis pour stimuler l’appétit sont connues depuis des millénaires. La consommation de cette plante dans la très grande majorité des cas provoque l’envie irrésistible de manger.
Depuis des décennies, des recherches sur le cannabis ont été menées pour le traitement de l’anorexie et d’autres troubles liés à l’alimentation. Mais, les résultats n’ont pas toujours été positifs.

C’est en 1983 que la première étude a été menée sur un panel de patients atteints d’anorexie mentale. D’un côté, des sujets traités avec du ?-9-tétrahydrocannabinol (TCH) et de l’autre avec un placébo actif. Les patients qui ont reçu du THC n’ont pas pris de poids d’une manière générale mais a conduit certains d’entre eux à des troubles mentaux importants.

De meilleurs résultats avec du THC synthétique

Récemment, une nouvelle étude a été effectuée suivant le même protocole. Mais, cette fois, le produit actif était le Dronabinol, du THC de synthèse. Le test a donné de meilleurs résultats avec des prises de poids légères mais significatives. Et surtout, sans les effets négatifs que le THC naturel peut produire sur certains sujets.

D’autres chercheurs ont mené des études sur des animaux avec des effets très positifs. Des souris atteintes d’anorexie ont été traitées avec l’anandamide synthétique à raison de 0,5 mg par jour. (L’anandamide est un neurotransmetteur cannabinoïde présent dans l’organisme des animaux et des humains.) Le nombre de cobaye du groupe non-traité a baissé alors que celui ayant reçu avec le traitement a augmenté sa consommation de nourriture. Cependant, la prise de poids générale n’a pas été suffisante pour augmenter le taux global de survie.

Le cannabis coupe-faim, alors ?

Plusieurs études montrent que les femmes anorexiques sont plus susceptibles d’avoir recours à des substances comme le cannabis, l’alcool et le tabac. L’herbe reste la substance la plus utilisée pour tenter d’augmenter l’appétit.

Mais, d’un autre côté, des études mettent en exergue que le cannabis peut avoir un effet coupe-faim. En effet, il a été prouvé que le CBD associé au THCV, deux cannabinoïdes présents dans le cannabis, réduisent l’appétit. Le Sativex, un médicament à base de cannabis synthétique, en est l’exemple le plus probant.

Beaucoup de travail reste à faire pour les chercheurs pour comprendre le système endocannabinoïde et surtout pour savoir comment traiter aussi bien l’anorexie mentale et l’anorexie boulimique avec du cannabis. Des thérapies sont envisageables mais restent pour le moment au stade d’ouvertures vers des solutions.

Le cannabis ouvre l’appétit, c’est vrai. Le cannabis coupe l’appétit, c’est vrai aussi. Alors, comment trouver un traitement efficace pour les divers types d’anorexie ? Réponse : les chercheurs cherchent. Les propriétés du cannabis pour stimuler l’appétit sont connues depuis des millénaires. La consommation de cette plante dans la très grande majorité des cas provoque l’envie irrésistible de manger. Depuis des décennies, des recherches sur le cannabis ont été menées pour le traitement de l’anorexie et d’autres troubles liés à l’alimentation. Mais, les résultats n’ont pas toujours été positifs. C’est en 1983 que la première étude a été menée sur un panel…

Passage en revue

Merci !

Résumé : Et vous ? Le cannabis vous donne-t-il faim ou pas ?

Note de l'utilisateur Soyez le premier ou la première !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Captcha Captcha Reload