Les fumeurs sont moins agressifs que les buveurs

C’est le résultat d’une étude récente menée aux Pays-Bas. Les fumeurs sont moins agressifs sous l’emprise du cannabis alors que les buveurs en état d’ébriété le sont davantage.
Les chercheurs en santé publique en sont conscients depuis quelques temps déjà : Jack Daniel’s est beaucoup plus addictif et nocif que Jack Widow. Lorsque la recherche s’en mêle pour confirmer ce que les usagers de cannabis savent depuis longtemps, alors, regardons de plus près ce que dévoile cette étude.

agressifs

L’emprise de l’alcool empêche les gens de conduire en toute sécurité. Mais, l’alcool rend aussi les consommateurs beaucoup plus agressifs qu’en état de sobriété. Ainsi, 40 % des actes d’agressions et de crimes violents ont lieu sous la domination de boissons alcoolisées.
Une étude publiée dans la revue Psychopharmacology tente de reproduire le problème pour démontrer qu’alcool se conjugue très souvent avec agressivité, et cannabis, avec tranquillité.

20 buveurs, 21 fumeurs et 20 témoins

Les chercheurs à l’origine de l’étude ont recruté :

  • Un groupe de 20 usagers dits « lourdement » portés sur la boisson (trois verres ou plus par jour pour les hommes, deux ou plus pour les femmes),
  • 21* dits « gros » fumeurs de weed (usage à raison de trois fois par semaine)
  • et 20 témoins, ni fumeurs, ni buveurs.

* Pourquoi il y a-t-il 1 participant de plus sur ce groupe ? Nous n’avons pas d’explications

Les consommateurs d’alcool au bu jusqu’au seuil de dépréciation soit 0,08 g d’alcool dans le sang.
Les consommateurs de cannabis ont consommés 300 microgrammes de THC par kilos de masse corporelle (par vaporisation).
Le groupe témoin n’a pas eu à se livrer à ce genre d’amusements, parce qu’ils étaient des… témoins.

Les tests d’agacement

Les 3 groupes ont été soumis à plusieurs tests dont le but était d’agacer les volontaires.
La première expérience s’est portée sur le « Test d’association implicite de catégorie individuelle » (Single Category Implicit Association Test).
Ce test montrait sur l’écran d’un ordinateur, des photos de personnes au comportement agressif et violent (coup de poing, coup de pied, etc.)

Le second test était un jeu permettant aux personnes de remporter de l’argent. Il suffisait d’appuyer sur des boutons apparaissant à l’écran pour gagner. Mais, un adversaire en ligne était présent pour saper les joueurs et leur prendre l’argent. (Les sujets ignoraient que l’adversaire n’était autre que l’ordinateur).

Les chercheurs ont mesuré l’intensité de l’agressivité ressentie par le panel, avant, et après le test. Les participants ont dû autodéterminer une note comprise entre 0 et 100 pour évaluer leurs taux d’agressivité respectifs.

Puis, afin de pouvoir tirer des conclusions fiables, ces tests ont été renouvelés la semaine suivante mais cette fois, tous les groupes étaient à « jeun ».

alcool vs cannabis

Alcool VS Cannabis : conclusion

L’équipe de scientifique a relevé que « l’intoxication alcoolique a augmenté l’agressivité subjective dans le groupe de l’alcool ». Les consommateurs d’alcool ont agi de manière plus agressive lorsqu’ils étaient ivres que lorsqu’ils étaient sobres.
Les résultats montrent que les consommateurs de cannabis se comportés de manière moins agressive qu’avant d’avoir fumé.

Les chercheurs ont conclu que « Les résultats de l’étude appuient l’hypothèse qu’une influence aiguë d’alcool augmente le sentiment d’agressivité. En revanche, une « intoxication » aiguë au cannabis réduit ces sentiments-là ».

Le cannabis adoucit donc les mœurs. Les fumeurs ayant fumé sont plus doux et moins agressifs quand temps normal. Pour les consommateurs d’alcool, c’est tout le contraire.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Captcha Captcha Reload