Extraction cannabis à sec, la méthode ancestral

Nous avons récemment fait deux articles sur les extractions, le premier sur le BHO ( http://blog.biotops.biz/comment-faire-de-lhuile-de-cannabis-bho/ ) et le deuxième sur le BUBBLEATOR (ice o lator), en évoquent vaguement l’extraction à sec ( http://blog.biotops.biz/comment-faire-du-shit-ou-hasch-sois-meme/). C’est pour cela que cet article est dédier spécialement à l’extraction à sec.

Dans certaines contrées du monde l’herbe n’est pas exploitée pour sa consommation à proprement parler mais uniquement pour l’extraction de sa résine. L’extraction à sec de résine de cannabis est la méthode la plus ancestrale et connue qui existe. Cette manière de faire est utilisée principalement au moyen orient à l’aide de tamis. Au Maroc, premier producteur mondial de hash. Les cultivateurs étale l’herbe sur de de grandes toiles poreuses pour ensuite taper dessus et séparer la résine de la matière végétale. Voici quelques photos :

pied sechage
(le séchage avant confection du hash)

toile pour tamiser le cannabis
(toile pour tamiser l’herbe)

sac de résine de cannabis
(sac de résine après avoir tamiser)

pollen de cannabis
(pollen)

faire une savonette
(confection de savonnette)
hash extrait a sec
(produit fini- hash)

 

Donc Si vous préférez la résine à l’herbe et si vous avez plusieurs variétés ou seulement une. Alors vous parviendrez sûrement à fabriquer du Hasch original et de qualité. Nous vous proposons dans notre magasin de multiples boites en bois aux dimensions différentes contenant un tamis de type 00. Voici leur présentation :

Extraction avec un tamis :

boite tamis cannabis

 

Le bois de cèdre permet un affinage ou « curing » de qualité,  il  conserve votre herbe en saveur et en odeur et empêche l’humidité d’y pénétrer. Le tamis se trouvant à l’intérieur permet de récupérer la résine se détachant suite aux frictions entre les têtes lors des secousses de la boîte. Vous n’aurez plus qu’à retirer le tamis et racler la résine à l’aide de la carte fournie avec et prévue à cet effet.

Hash Maker ou Polen Maker :

hasch maker

Aussi appelé le Shaker d’herbe. Cette boite cylindrique est d’une grande simplicité d’utilisation. Ouvrez simplement le couvercle du haut, introduisez y vos déchets de manucure (feuilles de manucure) ou têtes de Marihuana, refermez et placez le durant une vingtaine de minutes au congélateur. En effet le froid permets à la résine de se décoller des feuilles et des fleurs. Sortez-le et secouez énergiquement. Le tamis se trouvant au fond filtrera les trichomes et récupérera la résine. Dévissez ensuite la partie basse du Shaker et récupérez simplement votre résine.

TOP ZEEF :

top zef

Cet appareil d’extraction à sec fonctionne sur le même principe qu’une machine à laver. Déposez votre herbe ou vos déchets de manucure préalablement congelés dans le reversoir cylindrique muni d’un tamis. Recouvrez le ensuite du cube de polyéthylène et branchez l’appareil. Le cylindre tourne à l’intérieur du cube et la résine est détachée et filtrée via le tamis. Elle se dépose ensuite sur l’intérieur de la structure. Il ne vous reste plus qu’à démonter l’appareil et à récupérer la résine à l’aide d’une carte. Évitez de mettre des branches à l’intérieur cela risquerait d’endommager l’appareil.

 

Voici ce que vous récupérer avec ces machines…

pollen extrait a sec

 

Du pollen que vous pouvez ensuite travailler pour obtenir différente texture…

Sachez qu’une résine molle contient beaucoup d’huiles essentielles aromatiques (terpènes) et qu’une résine dure est plus riche en principes actifs(THC-CBD-…).

 

Voici différente résine :

 

Hash de Somango
(Hash de Somango)

Hash de Jack Herer
(Hash de Jack Herer)

Hash de Mexicativa 2ème press
(Hash de Mexicativa 2ème press)

Hash de Super Skunk
(Hash de Super Skunk)

Differente extraction de Hash
(Différente extraction de Hash)

Voici tout le nécessaire pour vous aidez à réaliser votre propre hash.

Nous avons récemment fait deux articles sur les extractions, le premier sur le BHO ( http://blog.biotops.biz/comment-faire-de-lhuile-de-cannabis-bho/ ) et le deuxième sur le BUBBLEATOR (ice o lator), en évoquent vaguement l’extraction à sec ( http://blog.biotops.biz/comment-faire-du-shit-ou-hasch-sois-meme/). C’est pour cela que cet article est dédier spécialement à l’extraction à sec. Dans certaines contrées du monde l’herbe n’est pas exploitée pour sa consommation à proprement parler mais uniquement pour l’extraction de sa résine. L’extraction à sec de résine de cannabis est la méthode la plus ancestrale et connue qui existe. Cette manière de faire est utilisée principalement au moyen orient à l’aide de tamis.…

Passage en revue

Les étoiles du staff

Merci !!!

Résumé : Combien d'étoiles pour cette technique ?

Note de l'utilisateur 4.65 ( 1 votes)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Captcha Captcha Reload