Cannabis Sativa Indica Ruderalis. Et si tout ce que nous savions était faux

Et si tout ce que nous savions était faux ?

Image des nouvelles appellations du cannabis

Voilà une information qui fait l’effet d’une bombe dans le monde cannabicole. L’homme qui a identifié et nommé les différentes espèces de cannabis se serait trompé. Et tout ce que nous croyions savoir jusqu’à présent est remis en cause. Une erreur d’identification semble bien s’être glissée entre les différentes espèces de cannabis. Lors du dernier congrès 2014 du « The International Cannabis Research », le Docteur McPartland a présenté une étude proposant une nouvelle nomenclature du cannabis, preuves scientifiques à l’appui.

john mcpartland en photo conférence
Depuis les années 70, le cannabis était divisé en 3 espèces différentes : sativa, indica et rudéralis. Ces dénominations avaient été établies par Richard Evans Schules.
Une quarantaine d’années plus tard, John Michael McPartland vient rétablir la vérité. Le chercheur est le premier à s’être intéressé aux marqueurs génétiques des espèces de cannabis.

Tout d’abord, il n’y a qu’une seule espèce de marijuana. Les cannabis sativa, indica et rudéralis sont des sous-espèces. Ensuite, il s’avère que :

  • le sativa est en fait de l’indica,
  • l’indica de l’afghanica
  • le ruderalis du sativa.

Cannabis Indica (ex-sativa)

  • Originaire de l’Inde
  • Floraison longue entre 9 et 14 semaines
  • Production modérée de résine
  • THC supérieur au CBD.
  • Effet stimulant et euphorisant

Cannabis Afghanica (ex-indica)

  • Originaire d’Asie centrale (Afghanistan, Pakistan, Turkestan)
  • Floraison courte (7 à 9 semaines)
  • Haute production de résine
  • CBD égal ou plus élevé que le THC
  • Effet relaxant à sédatif

Cannabis Sativa (ex-rudéralis)

  • Originaire d’Europe et d’Asie centrale
  • Floraison très courte (caractère auto-florissant)
  • Production de résine faible
  • CBD supérieur au THC
  • Effet faible

Cette nouvelle nomenclature est basée sur la génétique réelle de la plante. Mais, il faut s’attendre à ce que les consommateurs et l’industrie du cannabis soient réfractaires à un changement brutal de dénomination.
La confusion risque en effet de troubler les esprits habitués à ce qu’une plante sativa donne un effet « high » et une indica provoque un état « stone ».
Si nous devons appeler les génétiques de leurs vrais noms, les breeders et growshop devront lancer une vaste campagne d’information et de communication pour que chacun appelle un chat : un chat.
L’avenir nous le dira.

Source : Soft Secret

Et si tout ce que nous savions était faux ? Voilà une information qui fait l’effet d’une bombe dans le monde cannabicole. L’homme qui a identifié et nommé les différentes espèces de cannabis se serait trompé. Et tout ce que nous croyions savoir jusqu’à présent est remis en cause. Une erreur d’identification semble bien s’être glissée entre les différentes espèces de cannabis. Lors du dernier congrès 2014 du « The International Cannabis Research », le Docteur McPartland a présenté une étude proposant une nouvelle nomenclature du cannabis, preuves scientifiques à l’appui. Depuis les années 70, le cannabis était divisé en 3 espèces différentes : sativa,…

Passage en revue

La note de l'équipe

Merci !!!

Résumé : Qu'en pensez-vous ?

Note de l'utilisateur 4.3 ( 1 votes)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Captcha Captcha Reload